Un 14 juillet inoubliable

Publié le par Anaïs

Nous sommes arrivés sur Cayenne début juillet.
Steve, le "parrain" de Nicolas et sa femme, Virginie, avec qui on s'est lié d'amitié, nous ont prévenu que nous étions en pleine saison de ponte des tortues. Qui plus est, pleine lune et marée haute le soir. Toutes les conditions sont réunies pour une virée nocturne sur la plage.
 Il se trouve qu'on a décidé d'y aller le 14 juillet au soir. A Cayenne, pas de feu d'artifice ni de bals ou d'animations. Enfin, si, c'était la veille : défilé des militaires et soirée sur la place des Palmistes. Du coup, on a fêté notre 14 juillet à nous!!!

Le rendez vous est donné vers 20h30 sur la plage des Salines avec le matériel nécessaire : lampe torche et produit anti-moustiques au cas où!! Il n'y a personne sur la plage, juste nos deux pauvres petites lampes.
Nous voilà tous les 4 à arpenter la plage... On cherche les tortues sur le haut de la plage, les traces laissées par ces mêmes tortues près de l'eau et facilement reconnaissables. Rien pour l'instant. On continue, en essayant de pas être trop déçus. On marche, on surveille, on guette... Toujours rien.

C'est à ce moment là, où on est prêt à faire demi-tour, que l'on voit une lumière immobile. Ca y est, il y en a une. On s'approche et on voit une personne qui admire une tortue luth en train de creuser son trou. Beaucoup d'adjectifs nous passent par la tête : majestueux, énorme, exceptionnel..... On a tous le souffle coupé par le spectacle.

La première tortue luth croisée ce soir là était en train de creuser son nid, qui peut etteindre 80 cm de profondeur. Mais le problème, c'est qu'elle creusait au même endroit qu'une autre tortue donc, elle détruisait tous les oeufs déjà enfouis. On pouvait pas faire grand chose, récupérer un oeuf et le mettre sous l'oreiller par exemple??? Non, pas très bonne idée.. Après tout, c'est la nature!! 
Une deuxième tortue était à quelques mètres, en train de pondre des dizaines d'oeufs blancs.

Après être restés un moment à la regarder, on a continué notre périple. Avec Virginie, on a adopté la tactique : surveiller les traces de tortues près de l'eau. Et ça a marché!!! Vite, on appelle nos chers maris et on suit les traces...


Voilà ce qui nous attendait...
Une troisième tortue luth. Celle ci, par contre, était en train de reboucher son nid.
On est resté avec elle jusqu'à ce qu'elle regagne l'océan.
C'est un travail de titan que chaque tortue effectue lors de la ponte : elle creuse, elle pond, elle rebouche, elle cache le lieu de ponte et elle s'en va.
Elle déploie une énergie phénoménale et une force incroyable. Avec ses pattes avant, elle peut envoyer du sable à presque 2 m autour d'elle. Elle s'épuise et pousse des râles assez impressionnants. J'ai décidé de l'appeler Sophie celle-ci!!




C'était tout simplement incroyable. A peine une semaine en Guyane et on assiste à ce spectacle. On avait presque les larmes aux yeux.
Peu de temps après, 3 personnes de l'association Kwata nous ont rejoint. En fait, ils sont là chaque soir; ils déambulent sur la plage de manière à recenser chaque ponte de tortue. Ils vérifient si elles sont baguées (ou avec une puce, je sais plus) et si elles ne sont pas blessées et ils sensibilisent les visiteurs au respect de la nature.

C'est le moment pour nous d'en apprendre un peu plus...
Les tortues luth sont les plus représentées sur le littoral guyanais. Elles mesurent en moyenne 1,80 m et peuvent peser de 400 à 900 kg. Celles que nous avons vu pèsent environ 400 kg. Petites tortues quoi!! Les plages de l'Est accueille chaque saison entre 1500 et 5000 pontes, et ce, entre avril et juillet.

Une deuxième espèce est présente sur le littoral guyanais et particulièrement sur les plages de l'Ile de Cayenne.

Voilà une belle tortue olivâtre. Celle ci est beaucoup plus petite : de 60 à 95 cm pour un poids de 40 à 45 kg en moyenne. Entre 1500 et 2500 lieux de ponte sont recensés chaque année sur ces plages.
Cette espèce de tortue est beaucoup plus sensible au contact humain. Il ne faut pas trop s'en approcher car elle peut prendre peur et s'enfuir dans l'océan avant d'avoir pondu.








Quelques conseils lorsqu'on veut aller admirer les tortues : ne pas trop s'en approcher, ne pas les éblouir avec les lampes torches ou les flash. En effet, que ce soit les mamans ou les bébés, les tortues se repèrent grâce à la lune et à son reflet sur l'océan. Elles pourraient ne pas retrouver leur chemin. Il faut toujours être vigilants, notamment aux chients errants ou autres animaux qui sont susceptibles de se nourrir des tortues.

Passons à des choses un peu plus gaies... Les bébés tortues... Les oeufs restent dans le sable environ 60 jours. Lorsque les tortues naissent, elles mettent 3 à 4 jours pour respirer à l'air libre. Elles creusent un tunnel et profite d'un refroidissement de la température (après une averse, à la tombée de la nuit) pour sortir et se précipiter vers l'océan. Elles galopent vers l'eau et si elles prennent pas le bon chemin, on peut les guider avec nos lampes. Mais attention,  ne jamais leur mettre la lumière dans les yeux!!! RDV dans 60 jours!!!

Quand nous avons fait le bilan de notre premièr semaine à Cayenne, on s'est aperçu de la chance qu'on a eu de pouvoir admirer tous ces animaux. Et ce n'est pas fini!!! Quant aux tortues, c'est un spectacle inoubliable. Entre les 2 espèces de tortues que l'on a vu, on a découvert le système de ponte : l'arrivée sur la plage, l'élaboration méticuleux d'un trou, la ponte, le dur labeur de rebouchage et de dissimulation, le départ vers l'océan.


Maintenant, je vous laisse regarder les photos de notre soirée sur l'album. Et pour les personnes qui nous croiraient pas, ce sont bien nos photos!! On y était!!!!




Publié dans Faune

Commenter cet article

Eloi 12/09/2009 14:25

Et, moi j'aimerai bien voir les bébés.

gallioror 25/08/2009 22:42

qu'est ce que tu en as de la chance!!!! c'est un spéctacle magnifique auquel tu as assisté! il parait même que les tortues pleurent quand elles pondent, quelle émotion ça à du étre! COMME JE T'ENVIE! en voilà un 14 juillet exéptionnel!!!! tu nous donneras des nouvelles des bébés?